L'actualité du Management

Que peut-on retenir de l’enquête sur l’engagement des salariés au travail

 « Avec seulement 11% des employés engagés en France contre 30% aux Etats-Unis, nous avons là un formidable potentiel à exploiter. »

L’évaluation des pratiques des managers n’est pas toujours évidente. Nous avons donc ressorti les statistiques les plus révélatrices de l’enquête Gallup pour en tirer les principaux enseignements pour les managers. Et les résultats sont plutôt intéressants…

Les salariés engagés sont ceux qui portent la croissance

Isaac Getz, le père de l’engagement des salariés en France, catégorise les salariés en trois catégories :

  • Les engagés qui représentent 11% de l’effectif, qu’il nomme les piles au oeufs d’or, contribuent fortement aux performances de l’entreprise, ce sont eux qui innovent, créent de la valeur, portent la croissance
  • Les désengagés qui représentent 61%, qu’il nomme les chevaux couchés, en font le minimum, plutôt passifs et infidèles à l’entreprise
  • Les activement désengagésqui représentent 28%, qu’il nomme les renard parce qu’ils mangent les poules au oeufs d’or, sont non seulement malheureux et improductifs, mais qui le font savoir : ils propagent la négativité à leurs collègues, contestent l’autorité des responsables et sabotent les projets et initiatives

La France : dernier de la classe en termes d’engagement des salariés au travail (avril 2017)

Photo

Résultats de l’enquête Gallup de 2013 comparant l’engagement des salariés européens et américains sur une base des réponses aux sondages Gallup de 27 millions d’employés dans 195 pays. * : Le score d’engagement est calculé par la soustraction du taux de salariés activement désengagés au taux de salariés engagés

 
Les résultats de l’enquête Gallup sont cinglants : la France se place au dernier rang des pays européens en termes d’engagement. Avec 9% de salariés engagés seulement et 26% de de salariés activement désengagés, la France a du retard à rattraper.

L’engagement, principal facteur de la performance au travail

Photo

37% d’absentéisme en moins, entre 25% et 65% de turn-over en moins, 48% d’accident en moins mais surtout +10% de satisfaction client, +21% de production et +22% de profitabilité ! Lorsque l’on compare les salariés les plus engagés avec ceux les moins engagés, les résultats sont édifiants.

L’institut Gallup ne s’est pas arrêté là, l’enquête porte aussi sur les facteurs qui influent sur l’engagement des salariés. Et là, une fois de plus, les résultats parlent d’eux-même :

  • 70% de la variation de l’engagement est imputable aux managers
  • 50% des salariés ont quitté leur travail à un moment donné de leur carrière pour se libérer de leur manager

Les employés les plus engagés sont ceux qui ont un manager ouvert et abordable

Photo

L’un des principaux enseignements que nous apporte l’enquête Gallup, est l’impact de la relation entre le manager et son collaborateur. En effet, les salariés les plus engagés répondent positivement aux affirmations suivantes : « Je ressens que je peux échanger avec mon manager sur des sujets extra-professionnels » et « Je ressens que je peux aborder mon manager sur n’importe quel sujet ».

une des pistes d’action vise à ce que les managers favorisent la proximité avec les salariés et préservent les  temps d’échange à partir de l’expérience de chacun du travail pour améliorer leurs rapports humais et reconstruisent des collectifs. Cela suppose, de faire confiance à ses collaborateurs, de leur permettre d’exprimer leur potentialité et leur créativité, de leur donner la possibilité de conconstruire et coproduire pour définir des règles de métier partagées et favoriser de nouvelles régulations… de créer de nouveaux environnements capacitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *